vendredi 19 novembre 2010

Même si tu ne liras jamais ces mots

Je pense encore à toi
à chaque jour
de cette vie, oui oui!
À toi, aux souvenirs.

Oui.

Même si tu ne liras jamais ces mots
(espoir entre les lignes)
Même si tu ne pourras jamais attendre ma voix
Je te laisse ces mots.

à toi.

Je voulais le laisser sortir de moi.
Je revois souvent ton sourire et ton enthousiasme contagieux.
Je revêts un sourire, encore

...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire