samedi 26 novembre 2011

Souvenirs ordonnées

Trop de souvenirs se mélangent dans ma tête.
Sont-ils réels ou impossibles? Toutes les larmes de ce corps le sont, elles.

Tu n'étais qu'un souvenir comme un autre...
Les traces de ton passage ouvriront à jamais
les parcelles de mon coeur endormi par la douleur
de perdre ceux que j'aimais... réellement.

Dans une prairie imaginé,
j'ai longtemps marché dans le parc de mes sanglots.
Je repensais à tous ces souvenirs de toi...
Mélangés comme ton être qui vagabonde
les plaines arrides des cauchemars hantant
mes nuits les plus tendres passées sans toi.

«De l'ordre dans les maux de l'âme, s'il-vous-plait?»
demandait gentillement le marin crevé
qui ne faisait qu'avancer malgré ce désir constant
de tout abandonner...

Les vestiges s'étant tissées autour de son coeur déchiré
par la réalité amère de vérité...

Tu n'es plus qu'un souvenir suspendu à mes lèvres
en sang d'avoir aimé un jour, une fille qui te ressemblait,
mais qui n'était pas toi...

Tu ne seras plus la fille que j'ai tant... détesté.

M@X
17 oct 2011
21:34

2 commentaires: